Comprendre ce qu’est la sécurité alimentaire

Alimentons l’avenir : La nourriture alimente nos corps, nos esprits, nos talents et nos aspirations. Les aliments sont un formidable moteur, un pont qui donne aux gens et aux communautés des moyens d’agir.

Comprendre ce qu’est la sécurité alimentaire

Les gens jouissent de sécurité alimentaire lorsqu’ils disposent d’un accès stable aux aliments abordables, nutritifs et culturellement appropriés qui leurs permettent de mener une vie saine et active. Par contre, les personnes vivant dans l’insécurité alimentaire craignent de manquer de nourriture, doivent faire des compromis sur la qualité des aliments afin de manger suffisamment ou sont affamés et manquent souvent des repas en raison du manque d’argent pour acheter la nourriture.

Environ 800 millions de personnes dans le monde sont mal nourries, soit presque un cinquième de la population mondiale. Globalement, certains progrès ont été réalisés au cours de la dernière décennie, pendant laquelle le nombre de personnes vivant dans l’insécurité alimentaire a diminuée de plus de 150 millions, mais en raison d’intensification de conflits dans certaines parties du monde, ce nombre a de nouveau commencé à augmenter.

Il est particulièrement troublant qu’au Canada, pays qui jouit d’une richesse considérable et d’une abondance de terre arable, plus de quatre millions de Canadiens souffrent d’insécurité alimentaire. Cela signifie qu’un ménage sur huit et un enfant sur six sont touchés par l’insécurité alimentaire. Les conséquences sont nettement plus prononcées dans les régions du Nord; 60 % des enfants du Nunavut vivent dans des ménages atteints d’insécurité alimentaire. Contrairement aux progrès à l’échelle mondiale, au cours des dix dernières années, l’insécurité alimentaire n’a pas diminué au Canada et les chiffres augmentent dans certaines provinces.1

En fait, le Canada n’a pas de pénurie alimentaire, mais nous avons un problème de pauvreté et un problème de distribution alimentaire.

Peu importe les causes sous-jacentes, les conséquences de l’insécurité alimentaire sont dévastatrices :

  • Les maladies chroniques augmentent – l’insécurité alimentaire est associée à une prévalence plus élevée de diabète, de maladies cardiovasculaires, de problèmes dentaires et d’autres problèmes de santé liés à la santé.
  • Le coût des soins de santé augmente – les personnes vivant dans une insécurité alimentaire grave coûtent 121 % plus cher au système de soins de santé. Selon les estimations d’un rapport récent de l’association Les diététistes du Canada, la pauvreté coûte 7,6 milliards de dollars de plus par année au système de soins de santé.
  • La santé mentale en souffre – les problèmes de santé mentale sont plus courants chez les personnes vivant dans l’insécurité alimentaire, tandis que les enfants ainsi touchés pourraient éprouver une augmentation de tout un éventail de problèmes de comportement tels que : sautes d’humeur, querelles, hyperactivité, agression et anxiété.
  • La solitude augmente – la pauvreté et l’insécurité alimentaire augmentent l’isolement social.
  • L’apprentissage en souffre – les chercheurs ont montré une forte corrélation entre la qualité du régime alimentaire et la concentration, la vivacité d’esprit, le rendement académique (des résultats de tests améliorés et de meilleurs résultats généraux en mathématiques et en lecture) et les comportements sociaux positifs. Les enfants aux prises avec l’insécurité alimentaire risquent davantage d’être suspendus de l’école et d’avoir de la difficulté à s’entendre avec leurs semblables.

Il n’y a pas de solutions faciles pour résoudre ce problème de taille, mais il existe des mesures que nous pouvons prendre.

Des dirigeants communautaires, experts en alimentation et organismes passionnés font preuve de leadership et d’innovation afin de faire une différence. Étant donné le lien direct entre la pauvreté et la sécurité alimentaire, l’ordre public et les investissements nationaux sont également essentiels. Divers paliers et ministères gouvernementaux vont de l’avant. Le partage des connaissances et la collaboration sont à la hausse.

Nous avons tous besoin de travailler ensemble afin de nous attaquer à cet enjeu social et public. Nous devons également nous efforcer de reconnaître l’importante contribution provenant de la prise en charge communautaire et individuelle. Le Centre cherche à fournir une voix importante et à soutenir le changement.

  • 1 Nous nous reportons beaucoup à la recherche menée par le rapport PROOF de 2014 tout au long du présent site Web. Source : Tarasuk, V., Mitchell, A., Dachner, N. (2016). Household food insecurity in Canada (insécurité alimentaire des ménages au Canada), 2014. Toronto: Research to identify policy options to reduce food insecurity (PROOF). [Toronto : Recherche pour identifier les options politiques pour réduire l’insécurité alimentaire (PROOF)]. Téléchargé de http://proof.utoronto.ca.

4 000 000 de Canadiens, ou 12 % des ménages, étaient aux prises avec l’insécurité alimentaire en 2014.

Qui nous sommes

Lancé en décembre 2016, le Centre d’action de Maple Leaf pour la sécurité alimentaire est un organisme sans but lucratif enregistré qui s’efforce de faire progresser la sécurité alimentaire en accordant son soutien à des initiatives novatrices, en favorisant l’apprentissage et la collaboration et en plaidant en faveur du changement.

La mission

Le Centre d’action de Maple Leaf pour la sécurité alimentaire (« le Centre ») collabore avec d’autres organismes et personnes afin de faire progresser la sécurité alimentaire. Nous nous efforçons de mettre cette question sociale pressante en lumière, de plaider en faveur de politiques essentielles et d’investir dans des programmes qui sont requis pour apporter des améliorations durables.

Offrant un soutien financier et une collaboration et un soutien en nature considérable, le Centre travaille avec des programmes novateurs axés sur l’alimentation qui font progresser la capacité des gens et des collectivités d’instaurer une sécurité alimentaire durable ayant le potentiel d’être reproduits ou développés à plus grande échelle. Nous appuyons des mesures menant à l’apprentissage ultérieur, le réseautage et offrant des méthodes permettant de mesurer l’impact d’un programme et de faire avancer le partage des connaissances.


Un enfant sur six
et un ménage sur huit sont touchés
par l’insécurité alimentaire au Canada.

Nos principes directeurs

  • Le Centre soutient les initiatives qui reposent sur l’alimentation, favorisent la dignité et renforcent la capacité individuelle et collective de venir à bout de l’insécurité alimentaire
  • Nous appuyons les programmes qui aident à réduire l’isolement social et qui habilitent les gens et les communautés à agir et à défendre leur propre cause
  • Nous appuyons les partenariats qui vont au-delà de l’aide alimentaire d’urgence afin d’arriver à des solutions plus durables
  • Nous appuyons l’innovation, apprenant autant de ce qui ne fonctionne pas que de ce qui fonctionne
  • Nous appuyons le bénévolat et jumelons nos employés et leurs connaissances spécialisées avec nos programmes
  • Nous créons des partenariats avec des gouvernements, le milieu universitaire, des organismes sans but lucratif et des entreprises afin d’augmenter l’impact collectif
  • Nous cherchons à faire progresser les connaissances et l’impact collectifs, à mesurer le rendement social sur les investissements et à partager les leçons apprises avec les autres

Notre théorie du changement

La progression de la sécurité alimentaire entraîne une modification profonde du système. Nous appuyons les programmes, politiques et initiatives qui l’orientent vers des changements importants aux échelons personnels, communautaires et gouvernementaux.

Si nous défendons cette cause et investissons dans des projets conçus pour faire progresser la sécurité alimentaire et saisir l’apprentissage sur ce qui crée un changement significatif,

nous nous attendons à pouvoir reproduire les approches percutantes à plus grande échelle afin d’augmenter leur incidence, en collaborant de près avec nos partenaires

afin que davantage de communautés, ménages et personnes réalisent une sécurité alimentaire durable.

diagram showing Innovation Fund – Learning Hub – Advocacy interdependencies

La stratégie d’investissement du Centre consiste à utiliser les ressources d’une manière ciblée afin de faire progresser la sécurité alimentaire en :

  • Mettant en lumière l’image publique de ce problème
  • Appuyant la recherche, l’innovation et la collaboration portant sur l’incidence des modèles
  • Faisant augmenter l’envergure et (ou) en reproduisant les programmes à haute incidence
  • Apprenant ce qui fonctionne et ne fonctionne pas et en partageant ces connaissances
  • Constituant des réseaux et des sources de financement
  • Tirant profit de la base de compétence des bénévoles de Maple Leaf

L’engagement de Maple Leaf

Pour appuyer ce travail d’importance vitale, Maple Leaf s’est engagée à contribuer annuellement au moins 1 % de ses bénéfices avant impôt pour soutenir le Centre et d’autres investissements communautaires. De plus, le Centre établira un fonds de dotation et organisera d’autres activités de collecte de fonds afin de maintenir et faire augmenter notre contribution. Le Centre facilitera également la participation des bénévoles de l’équipe de Maple Leaf qui sont désireux de partager leurs compétences avec des organismes communautaires.


Notre conseil

Le Centre s’engage à susciter une prise de conscience et à faire avancer la recherche de solutions pour la sécurité alimentaire. Le Centre est un organisme sans but lucratif enregistré au Canada et demande le statut d’organisme de bienfaisance.

Nous avons assemblé un Conseil d’administration solide pour guider les travaux du Centre. Il comprend des personnes qui apportent leurs connaissances spécialisées en sécurité alimentaire et des dirigeants de Maple Leaf. Ensemble, les membres du Conseil travaillent pour faire progresser la sécurité alimentaire durable et réaliser le mandat du Centre : investir dans la recherche et l’innovation, faire progresser la collaboration et l’apprentissage parmi les intervenants et œuvrer avec d’autres organismes, tous les paliers du gouvernement et l’industrie afin de promouvoir les programmes et les politiques.

Le Conseil a la responsabilité d’approuver les subventions versées en vertu du Fonds d’innovation et du Centre d’apprentissage.

Notre Conseil d’administration assure la surveillance et la gouvernance des activités du Centre et ses membres font part de leurs connaissances spécialisées afin de faire progresser notre travail et notre impact.

CURTIS FRANK

Vice-président principal, Ventes au détail, Aliments Maple Leaf

Curtis Frank occupe le poste de vice-président principal, Ventes au détail, chez Maple Leaf. À ce titre, il dirige les activités interfonctionnelles de vente au détail et de développement des...

EVAN FRASER

Directeur, Food Institute à l’Université de Guelph

Le professeur Fraser est le directeur du Food Institute de l’Université de Guelph, où il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la sécurité alimentaire mondiale; il est également professeur...

BETH HUNTER

Directrice des programmes, La fondation de la famille J.W. McConnell

Beth Hunter est la directrice des programmes à la fondation de la famille J.W. McConnell où elle travaille depuis 2010 à la tête du programme Systèmes alimentaires durables...

MUSTAFA KOÇ

Professeur de sociologie, Université Ryerson

Mustafa Koç est professeur de sociologie à l’Université Ryerson. Il a obtenu un baccalauréat ès art en sociologie à l’Université Bogazici, une maîtrise en sociologie à l’Université de Waterloo...

LYNDA KUHN

Vice-présidente principale, Durabilité et affaires publiques, Aliments Maple Leaf
Présidente, Centre d’action de Maple Leaf pour la sécurité alimentaire

Lynda Kuhn occupe le poste de vice-présidente principale, Durabilité et affaires publiques, chez Maple Leaf. À ce titre, Mme Kuhn dirige la mise sur pied d’une stratégie de durabilité...

RORY McALPINE

Vice-président principal, Relations avec le gouvernement et l’industrie, Aliments Maple Leaf

Rory McAlpine est vice-président principal, Relations avec le gouvernement et l’industrie chez les Aliments Maple Leaf. À ce titre, il dirige l’ensemble du travail relatif aux politiques publiques...

MICHAEL McCAIN

Président et chef de la direction, Aliments Maple Leaf
Président honoraire, Centre d’action de Maple Leaf pour la sécurité alimentaire

Michael H. McCain est président et chef de la direction des Aliments Maple Leaf, l’une des sociétés phares de l’industrie alimentaire canadienne...

Nos partenaires

Nous sommes fiers de former un partenariat avec des organismes novateurs à travers le Canada pour faire progresser la sécurité alimentaire.

Nos partenaires

Banque d’alimentation d’Ottawa

Banque d’alimentation d’Ottawa

Community Food Centres Canada

Community Food Centres Canada

Dépôt alimentaire NDG

Dépôt alimentaire NDG

Food First NL

Food First NL

FoodShare Toronto

FoodShare Toronto

Greater Vancouver Food Bank (banque alimentaire du Grand Vancouver) – Centres alimentaires communautaires

Greater Vancouver Food Bank (banque alimentaire du Grand Vancouver) – Centres alimentaires communautaires

Kamloops Food Policy Council

Kamloops Food Policy Council

McQuesten Urban Farm (ferme urbaine de McQuesten)

McQuesten Urban Farm (ferme urbaine de McQuesten)

Meal Exchange

Meal Exchange

Northern Manitoba Food, Culture and Community Collaborative

Northern Manitoba Food, Culture and Community Collaborative

Réseau pour une alimentation durable

Réseau pour une alimentation durable

Demande de fonds

Nous alimentons l’avenir en identifiant et en appuyant des initiatives qui font progresser la sécurité alimentaire et qui ont le potentiel d’être reproduites ou développées à plus grande échelle afin d’augmenter leur incidence. Nous cherchons à apprendre de nouvelles leçons sur ce qui fonctionne et ce qui pourrait ne pas fonctionner dans chacun des partenariats que nous créons.

Le fonds Alimentons l’avenir

Le fonds Alimentons l’avenir offre des subventions à des organismes qui se sont engagés à faire l’essai d’approches novatrices pour faire progresser la sécurité alimentaire et à augmenter la portée de ces approches. Nous cherchons à apprendre à partir des réussites et des échecs de chaque initiative que nous soutenons et à trouver des modèles qui fonctionnent bien et qui ont le potentiel d’être reproduits ou développés à plus grande échelle afin de créer un impact plus important.


Centre d’action de Maple Leaf pour la sécurité alimentaire Lignes directrices relatives au financement

Les projets envisagés aux fins de financement font habituellement progresser l’un des aspects suivants de la sécurité alimentaire :

  • Viabilité financière
  • Accessibilité
  • Accroissement de la capacité individuelle et communautaire
  • Approfondissement des connaissances et évaluation des répercussions au moyen de la recherche
  • Incitation à la collaboration et au partage des connaissances

Le fonds Alimentons l’avenir offre des subventions qui correspondent à deux catégories, soit « Projets » et « Apprentissage ».

Subventions de projets Alimentons l’avenir

Les subventions de projets Alimentons l’avenir appuient les initiatives qui vont au-delà des secours alimentaires d’urgence afin d’aider à faire augmenter la capacité et les systèmes de soutien, à développer les habiletés et trouver d’autres débouchés économiques. Ces projets devraient avoir pour objet de renforcer la capacité, les habiletés, les possibilités économiques et les systèmes de soutien. Nous cherchons également à établir des relations de collaboration significatives avec des partenaires qui soutiennent l’échange de compétences des employés, le partage de connaissances et l’impact qu’ils produisent. Les leçons apprises seront largement partagées et aurons le potentiel de produire des modèles évolutifs et reproductibles.

Les subventions de projets Alimentons l’avenir varient de 25 000 $ à 150 000 $ annuellement afin de fournir suffisamment de fonds pour faire l’essai de grandes idées, quoique des subventions dont les montants sont moins élevés seront pris en considération.

Quels sont les critères des subventions de projets?

  • La demande décrit la manière dont le projet adopte une approche novatrice avec des résultats d’apprentissage bien définis
  • Le projet possède le potentiel d’être reproduit et développé à plus grande échelle
  • Le projet rejoint des populations dont les besoins sont élevés
  • Le projet a des résultats clairs et mesurables appuyés par une évaluation annuelle
  • Le demandeur accepte de travailler avec le Centre afin de partager ses connaissances avec les autres
  • Le financement pourrait comprendre des exigences relatives aux exploitations, aux projets et aux capitaux
  • Le titulaire de subvention permet à Maple Leaf et au Centre de communiquer publiquement son soutien, y compris dans le cadre d’éventuelles campagnes conçues afin promouvoir la sensibilisation et recueillir des fonds, qui sont développées conjointement avec le titulaire de subvention
  • Il existe un potentiel d’augmenter l’impact en s’alignant sur d’autres investisseurs, y compris des fondations communautaires, le milieu universitaire et le gouvernement
  • Il existe un potentiel de bénévolat significatif et de concordance des qualifications avec des employés de Maple Leaf
  • La demande montre comment le projet sera maintenu lorsque le financement du Centre aura pris fin

Subventions d’apprentissage Alimentons l’avenir

Les subventions d’apprentissage Alimentons l’avenir font progresser le transfert des connaissances, la formation, les outils d’évaluation et la recherche qui favorise la compréhension de la sécurité alimentaire et fait augmenter l’efficacité de différentes interventions. Par l’entremise des subventions d’apprentissage, le Centre appuie également le réseautage et la recherche qui fait accroître nos connaissances et notre impact collectif.

Afin d’être admissible pour recevoir une subvention, les programmes ou projets doivent démontrer comment ils feront progresser l’acquisition d’un nouvel apprentissage et de connaissances collectives dans le secteur de la sécurité alimentaire.

Les subventions d’apprentissage Alimentons l’avenir varient de 10 000 $ à 150 000 $. On s’attend à ce que ces subventions soient destinées à un projet unique, bien qu’il soit possible que le financement sur plusieurs années puisse être envisagé.

Quels sont les critères des subventions d’apprentissage?

  • Le projet possède le potentiel d’être reproduit et développé à plus grande échelle
  • Le projet fait progresser les connaissances dans le secteur de la sécurité alimentaire
  • Le projet est géré par un organisme de bienfaisance enregistré
  • Le projet a des résultats clairs et mesurables appuyés par une évaluation du projet
  • Le demandeur accepte de travailler avec le Centre afin de partager ses connaissances avec les autres
  • Le titulaire de subvention permet à Maple Leaf et au Centre de communiquer publiquement son soutien, y compris dans d’éventuelles campagnes conçues afin promouvoir la sensibilisation et recueillir des fonds, qui sont développées conjointement avec le titulaire de subvention
  • Il existe un potentiel d’augmenter l’impact en s’alignant sur d’autres investisseurs, y compris des fondations communautaires, le milieu universitaire et le gouvernement
  • Il existe un potentiel de bénévolat significatif et de concordance des qualifications avec des employés de Maple Leaf

Admissibilité aux subventions Alimentons l’avenir

Afin d’être admissible pour recevoir une subvention, un programme ou concept doit démontrer une approche novatrice au développement de la capacité et de compétences qui permettent aux gens et aux collectivités de réduire l’isolement social, renforcer les compétences et les connaissances et faire progresser la sécurité alimentaire. Bien que les aliments représentent obligatoirement un élément central du programme, la nourriture doit être également un outil habilitant permettant de réaliser des objectifs plus vastes.

Le perfectionnement des compétences pourrait comprendre un éventail d’approches novatrices qui permettent aux gens d’acquérir une plus grande sécurité alimentaire. Le renforcement des capacités comprend des initiatives qui habilitent les communautés et les organismes à promouvoir plus efficacement la sécurité alimentaire durable de la communauté.

L’attribution de subventions sera considérée pour les organismes qui veulent mettre des hypothèses mesurables à l’épreuve et collaborer avec le Centre afin de créer des partenariats significatifs qui nous permettent d’apprendre ensemble et d’offrir ces connaissances aux autres.

La proposition doit définir clairement les jalons, les résultats de l’apprentissage et les critères de réussite que le projet cherche à réaliser, afin que le progrès puisse être mesuré au moyen d’une évaluation annuelle ou d’une évaluation d’impact social plus détaillée.

Sous réserve d’un examen annuel, les subventions peuvent être prolongées sur une période allant jusqu’à trois ans afin d’accorder aux titulaires de subvention suffisamment de temps pour mettre l’innovation à l’épreuve et évaluer les résultats. Les propositions doivent comprendre des détails sur la portée et les coûts des projets pour chacune des années pour lesquelles la subvention est demandée.

Nous ne considérerons pas les demandes suivantes pour les subventions Alimentons l’avenir :

  • Les organismes qui ne sont pas des œuvres de bienfaisance enregistrées
  • Les initiatives basées sur la foi
  • Les organismes politiques
  • Les projets qui n’incorporent pas les aliments comme élément fondamental du programme

Processus de financement

Le Centre d’action pour la sécurité alimentaire aura deux cycles de financement par année civile pour des projets qui débuteront le 1er mai et le 1er septembre.

Le processus de demande se composera de deux étapes – la soumission d’une lettre d’intention et la soumission d’une proposition. Les demandeurs doivent être invités à soumettre une proposition après l’examen de leur lettre d’intention. Le conseil d’administration du Centre examine toutes les propositions et a la responsabilité d’approuver le financement.

La lettre d’intention représente une étape importante de notre processus, car seulement certains demandeurs seront invités à soumettre une proposition officielle. La lettre d’intention ne devrait pas compter plus de trois pages et devrait aborder les éléments suivants :

  • Le type de subvention demandé (subvention de projets ou d’apprentissage)
  • Le montant du financement demandé
  • Une brève description du projet, y compris un survol des personnes et des organismes que le projet rejoindra
  • L’innovation qui évoluera grâce au projet
  • Le résultat d’apprentissage qui en résultera et qui sera avantageux pour le titulaire de subvention et les autres qui s’engagent à faire progresser la sécurité alimentaire
  • Ce que l’organisme pourra réaliser grâce au financement demandé et qui ne pourrait pas être accompli sans le soutien du Centre; et, le cas échéant, les sources de financement supplémentaires qui soutiennent cette initiative
  • La durabilité du projet, au terme du financement par le Centre

Après avoir examiné la lettre d’intention, le personnel du Centre fera le suivi avec les organismes invités à soumettre des propositions officielles.

Notre date limite de réception des lettres d’intention pour les projets qui commencent en septembre 2018 est le 23 avril 2018.


Formulaire de demande

Le Centre d’apprentissage

Le Centre d’apprentissage sur ce site Web renferme divers documents de référence et des liens vers des renseignements courants, ainsi que des opinions d’experts sur la sécurité alimentaire. Il s’agit d’information que nous continuons à étoffer et à développer au fur et à mesure que nous investissons et que nous partageons nos apprentissages.

Le Centre d’apprentissage

Les défenseurs des droits et les organismes communautaires en première ligne pour lutter contre l’insécurité alimentaire sont sous-financés, mal équipés et débordés par le soutien essentiel qu’ils doivent livrer à leurs clients. Par conséquent, le partage de l’apprentissage et la création de collaborations sont souvent peu fréquents ou une occasion manquée.

Grâce à notre travail, le Centre partagera ce que nous apprenons des projets dans lesquels nous investissons. De façon plus générale, le Centre accordera son appui à d’autres intervenants du secteur de la sécurité alimentaire afin de faire progresser la communication, un recueil commun de connaissances et de recherches qui multiplient nos connaissances et notre impact collectif.

Le Centre d’apprentissage de ce site Web contient toute une variété de matériel de références et de liens vers des renseignements courants et l’avis d’experts sur la sécurité alimentaire.


SÉCURITÉ ALIMENTAIRE : IL EST TEMPS D’AGIR

Discours principal de Michael McCain. Disponible uniquement en anglais.


Nous déployons nos meilleurs efforts pour examiner et partager des renseignements pertinents sur la sécurité alimentaire au sein de notre Centre d’apprentissage, mais nous ne pouvons vérifier l’exactitude ou l’exhaustivité de tous les documents; leur inclusion dans le Centre d’apprentissage ne signifie pas que le Centre approuve les prises de position et les opinions qui y sont exprimés. S’il existe d’autres documents importants qui devraient être inclus, selon vous, veuillez nous le faire savoir.

Contactez-nous

Il est important que nous partagions tous nos points de vue, nos connaissances et notre expérience et nous vous invitons à nous communiquer vos pensées, vos commentaires et vos idées. Veuillez nous contacter!

Contactez-nous

Centre d’action de Maple Leaf pour la sécurité alimentaire
6897, chemin Financial
Mississauga (Ontario)
L5N 0A8
info@feedopportunity.com

Sarah Stern, dirigeante
Centre d’action de Maple Leaf pour la sécurité alimentaire
Sarah.Stern@mapleleaf.com